Présidentielle 2023 : « Nous apportons une vision de la rupture du système de prédation par la Kombolisation » (Marie-José Ifoku après dépôt de son dossier)

 

Déposant le dossier de sa candidature pour la présidentielle de 2023 au Bureau de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC) de la CENI ce jeudi 5 octobre, Marie-José Ifoku, unique femme candidate jusque-là, dit d’être engagée dans cette course pour apporter « la rupture de prédation » par la « kombolisation pour la renaissance de la RDC ».

« Nous sommes à un moment où le peuple doit se choisir une vision et non un homme. Et nous nous apportons une vision qui est un système de rupture de prédation par la kombolisation pour la renaissance de la RDC », a-t-elle déclaré.

Et d’expliquer : « C’est depuis 2018 que je parlais du système de rupture de prédation par la Kombolisation. La rupture dont je parle part de la première leçon que nous avons connue ici en RDC avec l’état indépendant du Congo, état d’esprit de prédation qui nous a mis au monde qui, malheureusement, se perpétue à travers nos dirigeants jusqu’aujourd’hui. C’est comme si le peuple congolais était une proie pour ceux qui dirigent ».

Lire aussi  Clôture de la réception des candidatures à la députation : "Nous préférons mourir que d'accompagner Tshisekedi dans une nouvelle forfaiture électorale" (P. Epenge)

Lancé le 9 septembre, l’opération de dépôt des candidatures à la présidentielle du 20 décembre, prend fin dans deux (2) jours, soit le 8 octobre 2023. Sur la ligne de la course à la magistrature suprême, la CENI compte à ce jour onze (11) candidatures.

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires