Steve Mbikayi à John Numbi : «Un voleur n’annonce pas sa venue »

 

Les réactions ne cessent de pleuvoir au sujet de la déclaration faite le week-end dernier, par le général exilé John Numbi menaçant d’appliquer l’article 64 de la constitution au cas où les élections du 20 décembre 2023 profiteraient à Félix Tshisekedi.

Dans un message posté sur son compte Twitter, le Président du parti travailliste, Steve Mbikayi estime qu’un voleur n’annonce jamais sa venue. Selon lui, John Numbi et Corneille Nangaa s’attendaient à un dialogue politique qui leur aurait permis de rentrer au pays et jouer un rôle dans les institutions.

 » Un voleur n’annonce pas sa venue. S’il le fait, ça veut dire qu’il a déjà tenté et échoué ou qu’il n’en a pas du tout des moyens. Les deux exilés, Numbi et Nangaa s’attendaient à un dialogue politique qui leur aurait permis de rentrer au pays et jouer un rôle dans les institutions. La réussite apparente du processus électoral et l’implication de presque tous les opposants, qui laisse entrevoir une victoire légitime du Président de la République, les ont plongés dans un désespoir. Ils voient leur exile se prolonger. D’où leurs réactions à l’emporte-pièce « , a écrit ce membre de l’Union sacrée du Président Félix Tshisekedi.

Lire aussi  RDC : Gouvernement Sama, un an et après ?

Dans la même perspective, Steve Mbikayi souligne la nécessité d’instaurer une cellule de communication stratégique en République Démocratique du Congo. Il précise que les réactions des personnalités de premier plan du régime actuel ont donné à la déclaration de John Numbi une ampleur qu’elle n’aurait pas dû avoir.

Jacob Séraphin Nkita

 

Lire aussi

Les plus populaires