RDC – Départ de la force de l’EAC : Le Gouvernement tient au respect de l’échéance

 

Le Gouvernement RD Congolais dit tenir au départ de la force régionale de l’EAC (East African Community) à l’expiration du mandat en cours le 08 décembre prochain. C’est son porte-parole qui l’a rappelé mercredi 11 octobre face à la presse, à Kinshasa.

Dans un briefing de presse co-animé avec son collègue de la Fonction Publique, Patrick Muyaya a rassuré que le Gouvernement veut éviter la colère de la population contre cette force et que cela devienne un nouveau problème de sécurité.

« La position du Gouvernement est très claire. Nous voulons le départ, à l’expiration de la prochaine échéance le 08 décembre, des forces de la force régionale. Nous le voulons parce qu’il y a des faits qui démontrent que la force régionale n’a pas donné les résultats qu’il fallait dans un temps convenu (…) », a déclaré Patrick Muyaya, porte-parole du Gouvernement congolais.


Et d’ajouter : « (…) Avec la sensibilité de notre opinion, lorsqu’elle voit que cette force, qui est venue pour nous protéger mais qu’elle n’arrive pas à donner les résultats qu’il faut, cette population s’énerve surtout qu’on a vu des comportements qui ont conduit le changement de la direction de cette force. Et donc, il faut nous assurer qu’à tout moment nous écoutons notre opinion pour avoir une relation de confiance sinon ceci risque de devenir un sujet d’insécurité pour nous ».

Lire aussi  Beni : la présence des inconnus “lourdement armés” signalée à Bashu (Nouvelle société civile)

Par ailleurs, le porte-parole du Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) est revenu sur la répression meurtrière de Goma, le 30 août dernier. « Déjà, nous avons eu les événements malheureux du 02 mai parce qu’on prévoyait des manifestations contre notamment la MONUSCO. Heureusement que vous avez suivi récemment qu’il y a eu un début de réparation à travers les condamnations de ceux qui ont été désignés comme responsables au terme d’un procès qui a été tenu en flagrance », a-t-il dit.

Il convient de rappeler que le VPM en charge de la Défense nationale, Jean-Pierre Bemba avait transmis le message du départ de la force de l’EAC d’ici le 08 décembre prochain, aux représentants des États membres de cette communauté. C’était le dimanche dernier, à Arusha en Tanzanie, au cours de la réunion extraordinaire du conseil sectoriel de la Communauté d’Afrique de l’Est sur la coopération en affaires de défense. Kinshasa reste insatisfait de l’action de ces troupes sur le terrain.

Lire aussi  Beni : Une nouvelle incursion ADF fait quatre morts dans les villages Mbingi et Mapatsana

Cink Inkonge

Lire aussi

Les plus populaires