Nord-Kivu : Des troupes de l’EAC tombent dans une embuscade des inconnus à Rukoro (Communiqué)

 

Soufflant le chaud et le froid, la force régionale de la communauté est-africaine (EAC) déployée dans la province du Nord-Kivu, dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) devra aussi faire face aux attaques armées.

Dans un communiqué rendu public ce mardi 17 octobre 2023, cette force régionale renseigne qu’un contingent ougandais a été attaqué par un groupe armé inconnu. D’après la même source, ces militaires ougandais se rendaient de Kiwanja à Bunagana pour se ravitailler. Aucun bilan n’a été avancé.

« (…) Alors qu’il était en route de Kiwanja à Bunagana pour se ravitailler, il a rencontré une embuscade tendue par un groupe armé inconnu à Rukoro, région de Burai, le long de la route Rutshuru-Bunagana. Les troupes se sont battues et ont atteint leur destination avec succès », lit-on dans ce communiqué.


La force régionale de l’EAC indique, par ailleurs, avoir ouvert des enquêtes « visant à établir le groupe armé derrière cet acte odieux de provocation et le mobile qui le sous-tend ».

Lire aussi  RDC : Comme à l'accoutumée, l’Assemblée nationale autorise la 14e prorogation de l’état de siège

Cette force qui assure « restée engagée dans la protection des civils conformément à son mandat » prévient qu’elle « a le droit d’imposer une protection guidée par les règles d’engagement » si ses troupes sont menacées dans l’exercice de leur fonction au Nord-Kivu.

Cette attaque survient après que les groupes armés locaux dits « Wazalendo » ont donné un ultimatum de deux (2) jours à cette force pour quitter le territoire congolais. Ces groupes d’auto-défense accusent cette force de « collaborer avec les rebelles rwandais du Mouvement du 23 mars (M-23) ».

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires