Kinshasa : 3 présumés policiers accusés d’assassinat brûlés vifs à N’sele

 

Trois (3) hommes en tenue de policiers ont été brûlés vifs la nuit de ce samedi à dimanche 22 octobre au quartier Singa-Inga dans la commune de N’sele, à Kinshasa. Pour les habitants de ce quartier, ces 3 présumés policiers ont été à la base de l’assassinat d’un jeune ingénieur.

Selon le bourgmestre de N’sele, l’enquête est déjà ouverte. Mbo Nzolameso renseigne que les corps de ces policiers sont à la morgue.

« J’ai été appelé vers 3 heures du matin par la population et le chef du quartier Singa-Inga. Il paraît qu’il y a eu des criminels qui ont mis fin à la vie d’un certain Monsieur Robert qui est ingénieur. Vers 2 heures, ils sont entrés chez lui et ils ont tiré sur lui à balle réelle. Lorsque la population est sortie, elle a vu des policiers, qui selon elle, ont commis ce forfait, et c’est ainsi que cette population a décidé d’incendier ces 3 policiers », a déclaré le bourgmestre Nzolameso.


Et de poursuivre : « Ma présence ce matin a permis qu’on appelle l’auditeur. L’auditeur a envoyé son inspecteur qui a eu à faire un procès-verbal, avant d’ordonner la levée du corps de l’ingénieur assassiné. Avec aussi mes services de la croix-rouge, les corps de ces policiers ont été acheminés à la morgue ».

Lire aussi  Des voix se lèvent pour exiger des enquêtes sur le détournement de l'aide humanitaire des déplacés à Kisigari

Par ailleurs, précise le premier citoyen de N’sele, la situation est relativement calme, « mais il y a la population qui continue à revendiquer par rapport à l’insécurité qui sévit dans ce coin ». « Nous avons jugé bon de renforcer la sécurité avec l’installation de nouveaux sous-ciats de sorte que nos concitoyens vivent bel et bien en paix ».

Depuis belle lurette, l’insécurité est monnaie courante dans plusieurs quartiers de cette municipalité périphérique de Kinshasa.

Cink Inkonge

Lire aussi

Les plus populaires