RDC : Tshisekedi insiste sur la participation de tous les congolais aux élections de décembre (Conseil des Ministres)

 

Félix Tshisekedi veut voir tous les congolais prendre part aux élections générales qui s’annoncent. Au cours de la réunion du Conseil des Ministres précédent, le Président de la RDC a visiblement montré la volonté de garantir à tous les citoyens congolais cette possibilité d’exercer l’un de leurs droits les plus fondamentaux, celui de se choisir leurs représentants.

Le Chef de l’État s’est singulièrement exprimé sur la problématique des zones qui restent encore sous l’emprise de l’insécurité, dont le Masisi et le Rutshuru (Nord-Kivu) mais aussi le Kwamouth (Maï-Ndombe) où il veut voir les élections s’organiser. Ceci fait suite à une sorte d’ « apaisement significatif » constaté dans cette partie Ouest du pays, mais aussi la libération des localités dans le Nord-Kivu, province de l’Est de la RDC, en proie à l’agression rwandaise à travers les terroristes du M-23/RDF.

Dans ce contexte, Félix Tshisekedi a demandé au Gouvernement et la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) d’évaluer cette situation pour ainsi permettre aux citoyens de recouvrer leur quiétude et de se rendre aux différents centres de vote qui devront être ouverts en prévision des scrutins.


De ce fait, le Vice-premier Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières est chargé de procéder au déploiement et au renforcement des effectifs de la Police Nationale Congolaise (PNC), à Kwamouth dans le Maï-Ndombe et superviser, avec son collègue de la Défense nationale et Anciens combattants, en collaboration avec tous les acteurs nationaux et internationaux sur le terrain, le retour des populations déplacées dans les zones libérées du territoire de Rutshuru et de Masisi.

Lire aussi  Beni : 4 personnes tuées à la machette dans une attaque rebelle à Banande-Kaïnama

Aussi, le Gouvernement est attendu à la sécurisation des opérations de la Centrale électorale dans les territoires concernés moyennant une évolution préalable de la situation, particulièrement celle relative à l’ouverture des centres d’inscription en vue de l’enrôlement de la population et de la convocation du corps électoral pour les élections générales.

Cette décision est intervenue suite aux avancements des combats sur le terrain par les jeunes patriotes de Wazalendo qui continuent à mettre de la pression sur les rebelles du M23 soutenu par le Rwanda.

Frank Kalonji

 

Lire aussi

Les plus populaires