Contrôle des armes légères et petits calibres : La CNC-ALPC en voie de finaliser son plan d’action quinquennal 2024-2028

 

La Commission Nationale de Contrôle des Armes Légères et de Petits Calibres (CNC-ALPC) veut donner une dernière touche à son plan d’action quinquennal allant de 2024 à 2028. Voilà la raison d’être d’un atelier de finalisation de ce « Plan d’Action National (PAN) » sur le contrôle et de gestion des ALPC en RDC, organisé ce mardi 24 octobre 2023 dans la commune de Ngaliema, en présence participative du service de lutte anti-mines de l’ONU (UNMAS) et de plusieurs autres structures concernées.

Ces travaux de toilettage vont durer deux (2) jours, soit de ce mardi 24 à mercredi 25 octobre, pour maximiser les chances d’accoucher un document solide qui devra permettre à cette commission sous tutelle du ministère de l’Intérieur et Sécurité, de relever d’énormes défis qui se présentent.

« Les armes légères et les petits calibres sont considérés, en RDC, comme une de principales causes d’insécurité et d’instabilité sociopolitiques. En effet, une quantité non négligeable de ces types d’armes est présente et circule illégalement en RDC, d’une province à une autre, dans des pays frontaliers, alimentant des conflits, la criminalité transfrontalière organisée et le banditisme. Elle continue également à l’émergence ou à la persistance des groupes armés (…) », a souligné le secrétaire permanent de la CNC-ALPC Landry Bisidi Tshilombo, qui invite tous les participants à « faire preuve de bravoure » durant ces travaux.

Lire aussi  Reçu par Tibasima, Floribert Ndjabu invite le gouvernement "à agir vite pour sauvegarder les acquis de la mission des anciens seigneurs de guerre en Ituri

Il faut cependant reconnaître que des efforts considérables ont été déployés par cette commission, et des fruits sont palpables, comme l’indique Landry Bisidi Tshilombo.

« La lutte contre la circulation des armes légères et petits calibres a connu une avancée significative suite aux initiatives du Gouvernement, à travers son organes spécialisé qui est la CNC-ALPC », se réjouit-il.

Au demeurant, l’on retiendra que la Commission Nationale de Contrôle des Armes Légères et de Petits Calibres a largement contribué, aux côtés du Gouvernement congolais, dans la réduction de la circulation des armes légères et petits calibres en RDC, même si les défis restent encore énormes.

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires