L’appel au dialogue de 6 candidats à la présidentielle : « J’ai l’impression qu’ils préparent plus la contestation que les élections » (Muyaya)

 

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a répondu à l’appel au dialogue de six (6) candidats à la présidentielle du 20 décembre 2023 via son porte-parole.

C’était au cours d’un briefing de presse de mardi 31 octobre 2023, animé par le Ministre Patrick Muyaya Katembwe qui, dans la foulée, a demandé à ces derniers de se préparer pour affronter la campagne électorale avec un débat de fond.

« Ils doivent quitter la périphérie pour challenger avec des débats de fond. J’ai l’impression qu’ils préparent plus la contestation que les élections », a dit le Ministre Muyaya.


Pour lui, « c’est illusoire de croire à des élections parfaites à 1000%. Nous voulons dialoguer devant le Peuple congolais. Toutes les étapes majeures du processus électoral sont tenues », a-t-il poursuivi.

Patrick Muyaya estime par ailleurs que ces candidats à la course présidentielle doivent présenter aux électeurs, pendant la campagne électorale, leurs stratégies sur les questions de l’industrie, de la diplomatie, la santé ou encore l’éducation, « plutôt que de s’acharner sur la CENI dont certains ont des membres dans le même bureau ».

Lire aussi  Séraphin Umba à propos des voyages de Fatshi : "L'UDPS/Kibassa encourage le Chef de l'État à se rendre partout où la paix, la sécurité, le social... du peuple congolais l'appellent"

Pour rappel, dans une déclaration conjointe rendue publique le mardi 31 octobre, les candidats à la présidentielle dont Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Denis Mukwege, Franck Diongo, Marie-Josée Ifoku et Seth kikuni ont demandé à la CENI une rencontre d’urgence notamment pour mettre en place un consensus essentiel à une élection crédible et apaisée.

Dan Bawuna

Lire aussi

Les plus populaires