Agression rwandaise : Le M23-RDF impose l’utilisation du réseau MTN rwandais aux habitants sous leur emprise (alerte)

 

L’agression rwandaise prend une nouvelle tournure. En dehors de la menace sécuritaire qu’ils imposent à la population du territoire de Nyiragongo (Nord-Kivu), les terroristes du M23-RDF sont en train d’interdire la population l’utilisation des réseaux utilisés en RDC, précisément dans le groupement Kibumba et Buhumba, au Nord de la ville de Goma.

La société civile coordination territoriale de Nyiragongo, qui livre la nouvelle, affirme que ces rebelles rwandais ravissent les cartes sims dans les téléphones des particuliers dans le souci d’imposer à ces derniers l’utilisation du réseau MTN du pays de Paul Kagame Nyakabarwa.

‹‹ La coordination territoriale de la société civile forces vives de Nyiragongo alerte l’opinion locale, nationale et internationale que le mouvement terroriste du M23-RDF semble vouloir, par tout le moyen, transformer les groupements Kibumba et Buhumba à un territoire rwandais. (…) Ces terroristes viennent d’interdire formellement l’utilisation des réseaux de télécommunications congolais en confisquant les cartes sims Airtel, Vodacom et Orange voire même des téléphones portables à certaines populations et exigent que chaque congolais du coin utilise le réseau MTN ››, s’inquiète la société civile.


Elle parle d’une violation grave des droits humains perpétrée par ces inciviques. La société civile du territoire de Nyiragongo recommande au Gouvernement congolais d’accentuer la pression militaire pour libérer la population sous les jougs de ces terroristes.

Lire aussi  Ituri : Un présumé collaborateur des ADF arrêté à Biakato

JC Mbafumoja

Lire aussi

Les plus populaires