RDC : Pas de nouveau mandat pour la Force de l’EAC déployée dans le Nord-Kivu

 

Les contingents de la force régionale de l’EAC (East African Community) vont bientôt quitter la République Démocratique du Congo (RDC). C’est la décision prise à l’issue du sommet des Chefs d’État de l’EAC, tenu ce vendredi 24 novembre à Arusha, en Tanzanie.

Pour ce faire, les chefs d’état-major des armées de la sous-region, devront adopter, d’ici le 8 décembre prochain, date de la fin du mandat de la Force de l’EAC, une feuille de route pour le retrait de ces troupes et leur remplacement par les forces de la SADC (Communauté de Développement de l’Afrique australe).

Ce vingt-troisième (23è) sommet des Chefs d’État de l’EAC s’est tenu en l’absence du Président Félix Tshisekedi et du rwandais Paul Kagame. La RDC a, à cet effet, été représentée par le Vice-premier ministre, Ministre de la Défense nationale, Jean-Pierre Bemba, le Ministre d’État en charge de l’Intégration régionale, Antipas Mbusa et le haut responsable du Chef de l’État, Serge Tshibangu.

Lire aussi  Goma : Une autre personne tuée par des bandits armés dans le quartier Lac vert

À en croire le directeur adjoint de la cellule de communication de la présidence de la République, Giscard Kusema, c’est au terme d’un débat houleux et d’une bataille diplomatique bien menée par les représentants congolais que cette décision a été finalement entérinée, car, a-t-il dit, la plupart des Chefs d’État de l’EAC estimaient qu’il fallait encore plus de temps pour permettre à ces forces de rester encore en RDC.

Toutefois, aucun calendrier n’a été formellement fixé par les Chefs d’État pour le retrait de cette force régionale. Cependant, rassure Giscard Kusema, toutes les dispositions ont été prises côté congolais pour que l’intégrité territoriale de la RDC soit sauvegardée et qu’aucun vide sécuritaire ne soit observé après le départ des contingents de l’EAC.

Cink Inkonge

Lire aussi

Les plus populaires