Insécurité dans l’Est : Les premiers éléments des troupes de la SADC à Goma avec « un mandat offensif »

 

Debut, ce jeudi 28 décembre 2023, du déploiement, dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC), de la force conjointe de la communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC).

Les premiers éléments de cette force sont arrivés dans la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Il s’agit des soldats sud-africains. Plusieurs sources sécuritaires congolaises citées par certains médias renseignent que cette force régionale arrive avec « un mandat offensif », contrairement à la très controversée force régionale de l’East Africa Community (EAC).

Début décembre, Kinshasa avait opposé une fin de non recevoir à une éventuelle prorogation du mandat de cette force, qui assistait aux avancées des rebelles rwandais du Mouvement du 23 Mars (M-23) soutenus par le Rwanda, sans entreprendre une quelconque action pour les arrêter dans leur entreprise criminelle.


Le déploiement de la force régionale de la SADC dans l’est de la RDC avait été approuvé par les chefs d’Etat de la sous-région lors du sommet de l’organisation tenue en mai dernier. C’est en novembre que le Président Félix Tshisekedi avait signé un accord définitif portant statut de cette force. Sur le terrain, des affrontements sont toujours en cours entre l’armée congolaise, aidée par les résistants dits « Wazalendo » contre les M-23 soutenus par Kigali.

Lire aussi  Dénonçant l'agression du M-23 avec le soutien du Rwanda, Maria Arena appelle à des sanctions sur des personnes et sur des entreprises comme Dan Gertler

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires