Kasaï-Oriental : Le siège d’Ensemble pour la République mis en pièces à Mbuji-Mayi !

 

Le siège provincial d’Ensemble pour la République, parti politique de Moïse Katumbi, a été vandalisé dans la soirée de ce dimanche 31 décembre à Mbuji-Mayi, au Kasaï-Oriental, par des jeunes gens en colère.

L’opération a débuté quelques minutes après la proclamation de la victoire de Félix Tshisekedi à l’élection présidentielle par la centrale électorale.

Ces jeunes qui se présentent comme « frères du Président nouvellement réélu » ont notamment commencé par démolir la clôture puis ôter la barrière principale, avant de prendre d’assaut le bâtiment abritant le siège du parti de Moïse Katumbi, qu’ils ont détruit en grande partie.
Jusqu’au moment de la rédaction de cet article, la démolition se poursuit, avec objectif de n’y laisser que des pierres.


Approchés par le média non-aligné, quelques-uns d’entre eux disent venger le sang de leurs frères et sœurs abattus sauvagement à Malemba Nkulu dans, le Haut-Lomami. Ils pointent du doigt Moïse Katumbi d’en être commanditaire moral, se référant d’une sortie médiatique où le leader d’Ensemble avait qualifié les Kasaiens de « talibans ».

Lire aussi  Manif anti-Malonda : LAMUKA confirme sa marche de ce lundi

« Nous les avons averti bien avant de déloger de ce lieu, mais ils ont fait sourde oreille. Nous pillons ce siège du parti de Katumbi pour venger le sang des nos frères et sœurs sauvagement abattus à Malemba Nkulu par les katangais. Une situation dont Moïse Katumbi en est commanditaire moral », précise l’un de ces jeunes gens en fureur.

Jusque-là, la réaction du parti de Katumbi est toujours attendue.

Jacob Séraphin Nkita, à
Mbuji-mayi

Lire aussi

Les plus populaires