Mbuji-Mayi/Stade Kashala Bonzola : Sièges ôtés, bancs de réserve délabrés, murs vétustes… un patrimoine délaissé

 

Récemment réhabilité de manière partielle, le stade Kashala bonzola, un patrimoine de la ville de Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental, inquiète bon nombre d’amoureux du ballon rond.

Derrière la beauté et la joliesse de sa pelouse synthétique qui a subi il y a peu, les travaux de réfection, se cache des réalités alarmantes. Ce temple sportif présente une opprobre pour les équipes locales, censées désormais accueillir tous leurs matchs à domicile.

D’abord, les sièges sont ôtés ici et là, tant dans le pourtour que dans la tribune centrale. En plus de ceci, l’on constate les bancs de réserve en état de délabrement très avancé, ce qui contraint souvent les équipes au cours des matchs à se procurer d’un banc en bois pour s’en servir.


Cette infrastructure sportive a perdu son bel aspect du départ, suite au manque d’entretien régulier. À ces jours, les murs ont changé de couleur, dont l’un demeure par terre depuis son écroulement il y a des mois. L’on note aussi que des vitres des vestiaires sont partiellement disloquées, des tôles de la tribune centrale en partie emportés et ses chaises en voie de déchirement.

Lire aussi  CAN 2023 : Déçu du nul contre la Zambie, Desabre promet de faire mieux face au Maroc

Tous ces dégâts ont été causés lors des récentes manifestations organisées au sein du stade, au terme desquelles, les spectateurs mécontents se sont livrés à la destruction des biens du patrimoine.

D’aucuns se demandent à quand le Gouvernement provincial songera à redorer l’image de ce temple sportif longtemps jetté dans les oubliettes, en allouant une partie de ses prévisions budgétaires à cette fin…

Jacob Séraphin Nkita, à
Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires