Nord-Kivu : 1 soldat congolais abattu et 2 autres capturés au Rwanda (Armée)

 

Trois (3) militaires de l’armée de République Démocratique du Congo (FARDC) se sont retrouvés, mardi 16 janvier 2024, sur le territoire rwandais.

Selon les communiqué des FARDC rendant publique cette nouvelle, un de ces soldats a été abattu par les éléments des Forces Rwandaises de Défense (RDF). D’après Kigali, ce militaire congolais aurait ouvert le feu sur les éléments des RDF.

Par ailleurs, deux (2) compagnons d’armes de la victime ont été faits prisonniers par Kigali. Il s’agit du soldat de 2e classe Assumani Mupenda et de son compère Bokuli Lote. Pour l’armée congolaise, ce genre d’incident est courant dans la zone. Elle déplore la mort d’un de ses hommes « ayant franchi la frontière par inadvertance ».


« (…) Cette situation des militaires congolais ou rwandais égarés et appréhendés sur le territoire rwandais ou congolais est fréquente. Chaque fois, le mécanisme conjoint de vérification a toujours été mis à contribution pour leur rapatriement. Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo déplorent le fait d’avoir abattu l’un de ces militaires. Ces derniers ont tout simplement franchi la frontière par inadvertance », écrit le Général-Major Sylvain Ekenge Bomusa, dans ce document consulté par ACTU7.CD.

Lire aussi  Beni : 7 présumés ADF aux arrêts à Rugetsi

Les autorités militaires congolaises ont déjà saisi le mécanisme conjoint de vérification sur cet incident. Elles devront ainsi obtenir le rapatriement du corps du militaire tué ainsi que les deux (2) autres soldats arrêtés par l’armée de Kagame. Cet incident vient rappeler les délicates relations entre la RDC et son voisin rwandais qui, malgré des rapports accablants, continue à soutenir la rébellion du Mouvement du 23 Mars (M-23).

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires