Sud-Kivu : En 2023, plus de 80 mineurs recrutés par les groupes armés locaux (Socico-RDC)

 

Plusieurs mineurs ont été enrôlés dans des groupes armés l’année 2023 dans la province du Sud-Kivu, dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

À l’intervalle du 13 janvier 2023 au 13 janvier 2024, une structure citoyenne affirme avoir enregistré au moins quatre vingt-quatre (84) cas des mineurs, recrutés dans des groupes armés locaux.

Ce chiffre est contenu dans un rapport bilan de monitoring sécuritaire rendu public le mois en cours par la société civile des compatriotes congolais (Socico-RDC). D’après ce monitoring, le territoire d’Uvira est en tête avec vingt (20) cas d’enrôlés, suivi du territoire de Fizi avec dix-neuf (19) cas.


À leur tour, la ville d’Uvira, de Bukavu et le territoire de Shabunda n’ont enregistré aucun cas, signale le même rapport.

Cette structure appelle les autorités provinciales à s’y impliquer d’urgence pour sanctionner ces groupes armés qui violent la loi, tout en les invitant à libérer ces enfants des mains de ces inciviques afin qu’ils regagnent la vie civile.

Lire aussi  État de siège : Le maire policier de Butembo appelle les jeunes à se désolidariser des groupes armés et à s'enrôler dans l'armée

L’Est de la République Démocratique du Congo fait face, depuis belle lurette, à la recrudescence de l’insécurité caractérisée par l’activisme des groupes armés locaux et étrangers.

JC Mbafumoja

Lire aussi

Les plus populaires