Beni : La société civile alerte sur une présence rebelle près de Kaïnama

 

L’atmosphère est maussade pour les habitants du groupement des Banande-Kaïnama, à l’Est de la commune d’Eringeti, territoire de Beni (Nord-Kivu).

Depuis un bon moment, les bottes des djihadistes ADF (Forces Démocratiques Alliées) sont signalés dans cette partie voisine du territoire d’Irumu (Ituri).

L’alerte vient du président de la société civile sur place. Jonas Bin Kasumba a, dans une sortie médiatique ce lundi 22 janvier 2024 affirmé que ces derniers sillonneraient en toute quiétude plusieurs villages de ce groupement. Il appelle à l’intensification des patrouilles mixtes FARDC-UPDF pour barrer la route à ces sanguinaires.


‹‹ Je pense que les FARDC et les UPDF doivent bien faire leur travail de traquer l’ennemi. Ils doivent mener des patrouilles de combat dans cette forêt là ››, a-t-il dit.

Il s’avère important de préciser qu’un climat de paix était déjà de retour dans le groupement des Banande-Kaïnama. L’ADF, en perte de vitesse selon les FARDC, s’attaque à la population afin de « rompre le mariage civilo-militaire dans la région ».

Lire aussi  Trois véhicules de la police incendiés par des manifestants à la barrière de Kangothe (Butembo)

JC Mbafumoja, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires