Kinshasa : Godé Mpoyi, pasteur haineux ! (Tribune)

 

Entre Godé Mpoyi, président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, pasteur de son état et Gentiny Ngobila Mbaka gouverneur de la ville capitale de la République Démocratique du Congo, RDC, c’est le je t’aime moi non plus. La plus forte expression renvoie à une guerre fratricide entre les deux autorités provinciales née récemment. Un état des choses interdit aux hommes de Dieu pourtant. Godé Mpoyi est sans ignorer que son âme est appelée à l’amour du prochain peu importe la circonstance ou le contexte, à la culture de la paix , au pardon, à une vie sans souillures, selon les prescrits du livre saint.

La différence entre le fondateur de l’église Image de Dieu et Gentiny Ngobila réside à ce point précis : ce que le second peut se permettre de faire sur le plan charnel, le premier est formellement interdit de peur de se compromettre devant son Dieu. Le témoignage de l’amour du prochain pouvait justifier le bon rapport entre les deux autorités pendant quatre années. Nul n’a pipé mot contre l’autre. Un comportement à saluer bien que les murs avaient des oreilles et laissaient échapper l’odeur d’une amitié éphémère. Godé Mpoyi et Gentiny Ngobila en sont revenus au clash. Une brouille sans précédent dans l’histoire de Kinshasa. Des autorités au sommet de la ville province se livrer à la violence verbale d’une rare intensité, est une première dans la capitale.

Lire aussi  RDC : Le gouvernement congolais devrait avoir le courage d'admettre une année blanche dans les écoles et universités (Tribune de Luc Malembe)

Un autre élément qu’il faut évoquer ce que le lien était basé sur des intérêts subtils. Pendant que le commun de mortel kinois dénonçait le détournement des deniers publics à l’hôtel de ville, Godé Mpoyi protégeait Ngobila oubliant qu’il avait le pouvoir de le sanctionner ou de le redresser pour le bien de la ville aujourd’hui méconnaissable. Au terme de quatre années de complicité, c’est la guerre fratricide appelant à une remise en cause de l’état d’âme du prédicateur. Ngobila est transformé en cible prioritaire de l’homme de Dieu qui ne jure plus que sur la mort politique du gouverneur taxé de tous les péchés d’Israël.


La dernière lettre du pasteur président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa , après la réhabilitation du gouverneur appuie l’argumentaire. Godé Mpoyi pasteur haineux ? Oui à tout bout de champ, répond un analyste.

Mupech – pech André

 

Lire aussi

Les plus populaires