Agression Rwandaise : Les USA appellent de nouveau Kigali à retirer ses militaires du territoire congolais et à cesser de soutenir le M23

Dans un communiqué rendu public le lundi 05 février 2024, les États-Unis d’Amérique appellent une nouvelle fois le Rwanda à retirer ses troupes qui déstabilisent l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Par la même occasion, les USA demandent à Kigali de cesser de soutenir le M23 (Mouvement du 23 mars), supplétifs des forces de défense rwandaise (RDF) qui mène des hostilités dans la partie orientale du Congo.

« Nous appelons de nouveau le Rwanda à cesser de soutenir le M23 et à immédiatement retirer les Forces armées rwandaises du territoire congolais, étant donné que leur appui à ce groupe armé n’a servi qu’à déstabiliser davantage l’Est de la RDC », précise ce communiqué.

Le pays de Joe Biden demande aussi à « tous les groupes armés non-étatiques, y compris le M23 sanctionné par les États-Unis, à cesser les hostilités et à déposer les armes ».

Lire aussi  RDC :  HRW dénonce "une répression sanglante" contre le mouvement BDK

Les manifestations ont éclaté ce lundi devant l’ambassade des États-Unis à Kinshasa. Les manifestants dénoncent la complicité des USA dans le génocide en cours en RDC. La semaine dernière, les habitants de Goma ont été la cible de bombardements par la coalition M23-AFC/RDF déterminée à conquérir la ville cuprifère. Ces combats avec les forces régulières ont fait des morts et des blessés.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires