Agression rwandaise : « Tout est mis en œuvre pour que la ville de Goma ne tombe pas » (Bemba)

 

Lundi 05 février 2024, le Président Félix Tshisekedi a réuni le Conseil supérieur de la défense. D’après une dépêche de la presse présidentielle, un tour d’horizon a eu lieu sur des questions militaires et opérationnelles au Nord-Kivu suite aux menaces des éléments du mouvement du 23 mars et l’Alliance Fleuve Congo de Corneille Nangaa, soutenus par l’armee rwandaise.

« Le Conseil supérieur de la défense lance un message à toute la population que tout est mis en œuvre pour que la ville de Goma ne tombe pas. L’armée met également tout en œuvre pour récupérer toutes les localités occupées par les Forces rwandaises », a indiqué Jean-Pierre Bemba, ministre de la Défense nationale au sortir de cette réunion.

À lui d’ajouter, « il faut faire attention aux réseaux sociaux qui alimentent pour créer une certaine peur, une fragilité dans les esprits. Attention, ce n’est pas la réalité. L’ennemi y est pour quelque chose. L’armée congolaise fait un travail extraordinaire ».


Pour Jean-Pierre Bema, le Conseil supérieur de la défense a demandé au Chef de l’État de pouvoir lever le moratoire sur la peine capitale, en ce qui concerne les questions de traîtrise au sein des Forces de défense et de sécurité.

Lire aussi  Sénatrice Francine Muyumba : "Je préfère devenir opposante que participer à la dictature"

Concernant les atrocités dans l’Est, les États-Unis ont de manière officielle sommé le Rwanda de retirer ses militaires du territoire congolais et de cesser de soutenir la rébellion en République Démocratique du Congo, dans un communiqué publié lundi 05 février.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires