Nord-Kivu : D’énormes pertes signalées dans le rang du M-23/RDF à Masisi

 

La guerre a éclaté entre les rebelles du M-23/RDF et les militaires FARDC appuyés par les jeunes patriotes Wazalendo dans différentes parties du territoire de Masisi au Nord-Kivu, depuis maintenant quelques jours.

Voulant prendre la cité de Sake, à 27 kilomètres environ de la ville de Goma, les terroristes rwandais ont été lamentablement frappés par l’armée congolaise le mercredi 7 février 2024. Deux (2) jours durant, les patriotes congolais se sont activés dans la poursuite de ces lèches-bottes de Paul Kagame.

Dans une sortie médiatique ce vendredi 9 février, la notabilité parle d’énormes pertes signalés dans le rang des rebelles.


Sans préciser le chiffre, Aimé Mbusa Mukanda invite l’armée régulière à multiplier la pression surtout dans les bourgades de Kinyandonyi, Mabenga, Busanza, Kibumba, Kishishe, Mweso et Katsiru afin de déstabiliser l’oppresseur.

Il confirme également les exploits des avions et drones d’attaques des militaires FARDC sur terrain. ‹‹ Les dégâts sont énormes côté ennemi ››, a-t-il fait savoir.

Lire aussi  Ituri : Plus de 170 localités jadis sous le contrôle des groupes armés, conquises par l'armée (Gn.Maj Léon Kasonga)

Aimé Mbusa Mukanda pense qu’il est également l’occasion pour l’armée de libérer les civils pris en otage par les terroristes du M-23/RDF.

JC Mbafumoja

 

Lire aussi

Les plus populaires