CAN/Mauvais traitement des supporters congolais : « L’équipe nationale ne s’associera plus à une quelconque activité de solidarité de la CAF » (Gouvernement)

 

Après un tollé général sur le comportement de la CAF (Confédération Africaine de Football) lors du match RDC – Côte d’Ivoire où les images des congolais sur les tribunes ont été censurées, place maintenant à la réaction du Gouvernement congolais. Lors du Conseil des Ministres de ce vendredi 9 février 2024, Kinshasa a pris des mesures plus ou moins sévères.

Selon le compte-rendu de cette réunion hebdomadaire fait par Patrick Muyaya, porte-parole du Gouvernement, l’équipe nationale de la RDC tourne le dos, pour l’instant, à cette instance du football continental.

« Pour réagir à cette attitude outrageante, notre équipe nationale ne s’associera plus, jusqu’à nouvel ordre, à une quelconque activité ou initiative de solidarité portée par la CAF », dit d’un ton ferme Patrick Muyaya


À en croire le Ministre de la Communication et Médias, le Président de la République était plus que préoccupé par ce qui est arrivé aux supporters congolais dont le seul péché était de brandir des calicots qui dénonçaient l’agression rwandaise.

Lire aussi  "Le peuple s'est présenté à la place du FCC qui a boycotté la cérémonie et la nation va continuer à marcher" ( Laurent Batumona)

« Le Président de la République a exprimé sa totale désapprobation au regard du mauvais traitement réservé à nos supporters qui ont fait le déplacement d’Abidjan dans le cadre de la demi-finale contre la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations, notamment la diminution d’espaces leur réservés dans les tribunes, l’interdiction d’accès des calicots et aux différents supports de dénonciation de l’agression rwandaise dont notre pays est victime », rapporte la bouche autorisée du Gouvernement.

Dans le même ordre d’idée, poursuit-il, le Président de la République a ouvert un débat sur le déroulé du match entre la RDC et la Côte d’Ivoire ainsi que la couverture par certains médias. Dans ce contexte, le Conseil des Ministres a adressé une « sévère mise en garde » à certains médias dont France 24 pour avoir diffusé certaines informations « qui ont écorné l’image de la RDC ». « Ceci est inadmissible », lâche-t-il.

Pourtant, les supporters congolais ont voulu se servir de la CAN pour passer un message fort au monde entier sur ce qui se passe dans l’est de la RDC depuis des décennies. Bien que les caméras de la CAN ont délibérément refusé de filmer les supporters congolais depuis les tribunes, c’était impossible d’éviter de filmer les joueurs congolais lors de l’exécution de l’hymne national où ils ont dénoncé à l’unisson l’agression de la RDC par le Rwanda et l’omerta de la communauté internationale. Aussi, des images des supporters congolais filmées par des téléphones notamment ont fait le tour du monde, plusieurs médias en ont également fait l’écho.

Lire aussi  Affaire Pascal Nyembo : l'APLC accusée de discréditer l'action de Félix Tshisekedi (Proche)

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires