Agression rwandaise : Pas d’activités académiques ce lundi et mardi à Beni pour compatir avec les victimes (reportage)

 

Comme un seul homme, la population de la République Démocratique du Congo (RDC) se mobilise sur l’ensemble du territoire national pour dire non aux crimes contre l’humanité, commis dans l’Est du pays par différents groupes armés tant locaux qu’étrangers dont la nébuleuse ADF (Forces Démocratiques Alliées) et les terroristes du M23-RDF.

Sur appel du REC (Réseau des Étudiants du Congo) coordination nationale, les activités académiques n’ont pas eu lieu dans plusieurs parties du Nord-Kivu pour compatir avec les vulnérables des exactions du M23-RDF notamment.

En dehors de Butembo et Beni/ville mais aussi à Beni/territoire, les auditoires ont été séchés ce lundi dans différents Instituts Supérieurs ainsi que les Universités. Au chef-lieu du territoire de Beni par exemple, l’on pouvait voir les auditoires vides.


C’était également l’occasion pour les étudiants d’interpeller la conscience des autorités gouvernementales voire la communauté internationale par rapport aux atrocités qui se passent dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Lire aussi  Nouvelle tragédie à Rutshuru : 9 personnes tuées dans une attaque attribuée au M-23/RDF à Tongo

Cette série des journées sans activités académiques continuera jusqu’à ce mardi 13 février, a-t-on appris.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires