RDC – Plan de réponse humanitaire 2024 : Le gouvernement congolais appelle à la mobilisation de 2,6 milliards USD

 

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) et la communauté humanitaire ont lancé, ce mardi 20 février, un appel à la mobilisation de 2,6 milliards de dollars pour financer le plan de réponse humanitaire 2024 dans le pays. Les fonds serviront à fournir une assistance vitale et des services de protection à 8,7 millions de personnes dont la survie dépend largement de l’aide d’urgence.

Ceci est contenu dans une note d’information de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), consultée par le média en ligne non aligné.

Depuis plus d’un an, la crise humanitaire en République Démocratique du Congo (RDC) a pris des proportions alarmantes. De nouvelles flambées de violence, notamment dans l’Est du pays, obligent les populations affectées à des déplacements répétés.


La RDC compte actuellement 6,7 millions de personnes déplacées internes, dans un contexte où le pays fait face par ailleurs à de graves inondations et à une recrudescence d’épidémies de Rougeole et de Choléra, qui ont exacerbé la vulnérabilité des populations meurtries depuis près de trois (3) décennies de conflits armés.

Lire aussi  Beni : La LUCHA dans la rue pour exiger le prolongement des opérations d'enrôlement dans la 3è aire opérationnelle

Au-delà des crises immédiates qui méritent une attention urgente, il y aussi en RDC des besoins et des vulnérabilités chroniques. En 2024, il est estimé que près de 25,4 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire, alors que la malnutrition aiguë touche 8,4 millions de personnes, principalement des enfants de moins de 5 ans, des femmes enceintes et des femmes allaitantes.

« La crise humanitaire en République Démocratique du Congo a atteint de nouveaux sommets cette année, du fait de l’aggravation de certains conflits, de l’émergence de nouveaux foyers de tension, et d’événements climatiques ayant entrainé des désastres. Derrière toutes ces situations, il y a des hommes, des femmes et des enfants qui font face à de très hauts niveaux de vulnérabilité », a souligné Bruno Lemarquis à son service de communication.

En 2023, l’appel de fonds n’a été financé qu’à 40%. Cela a permis d’assister plus de 5 millions de personnes mais de très nombreux besoins restent non couverts. « Cela entraine énormément de souffrances, de drames humains, de vies gâchées. Beaucoup de provisoire qui dure trop longtemps. Les gens veulent rentrer chez eux et retrouver une vie normale », a insisté Bruno Lemarquis.

Lire aussi  RDC : Honoré Mvula apporte son soutien aux consommateurs lésés, qui exigent à Vodacom la suppression des frais de vérification des balances Mpesa

Plus d’un million d’enfants ne vont plus à l’école du fait des conflits armés. « La situation est vraiment dramatique. Il faudrait que la communauté internationale tourne un regard vers la République Démocratique du Congo. Avec son potentiel unique au monde sur plan environnemental, sur le plan minier et sur le plan touristique, le Congo peut beaucoup apporter au monde. Il faudrait qu’il retrouve la paix », a déclaré à nos confrères de la cellule de communication de OCHA, Modeste Mutinga Mutushayi, Ministre des Affaires sociales, des Actions humanitaires et de la Solidarité nationale.

Moïse Ulang’u

 

Lire aussi

Les plus populaires