RDC : Ensemble pour la République « étudie la possibilité de rencontrer l’informateur » Augustin Kabuya

 

Francis Kalombo, porte-parole adjoint d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi a fait entendre, lors d’une interview accordée à la radio Top Congo, que son parti étudie la possibilité d’une probable rencontre avec l’informateur Augustin Kabuya, suite à son invitation.

Après avoir accordé à ses députés nationaux tout comme provinciaux de siéger aux différentes assemblées délibérantes de la RDC, à l’issue des élections combinées du 20 décembre 2023, le parti du candidat malheureux à la presentiellle veut ouvrir une porte de discussion avec Augustin Kabuya, en vue de former la nouvelle majorité d’où sortira le futur gouvernement.

Francis Kalombo a laissé entendre que le parti Ensemble pour la République est en pleine réflexion pour donner une suite claire à l’invitation lancée par l’informateur.


« Nous sommes de l’opposition, mais nous avons reçu aujourd’hui l’appel de l’informateur afin qu’il puisse nous recevoir. Donc, nous sommes en consultation pour voir quelle réponse donner à cet appel », déclare Me Francis Kalombo, porte-parole adjoint de Moïse Katumbi.

Lire aussi  Haut-Katanga : Le nouveau ministre de l'intérieur entre officiellement en fonction

Selon lui, quelle que soit l’issue de cette rencontre, le parti de Moïse Katumbi gardera sa position, celle de l’opposition républicaine.

Pour Francis Kalombo, malgré la possibilité de cette discussion, le pouvoir en place a donné sa majorité déjà fabriquée.

« Nous discutons justement pour lever une option. Mais nous savons qu’avec tout ce qui se passe, la majorité a son opposition fabriquée et il ne faudra pas qu’on puisse nous mélanger avec tout le monde », a-t-il lâché.

Tenant compte de la situation actuelle du pays, ce proche de Katumbi a fait savoir que le pays est en danger, et il ne faudrait pas le détruire.

« Le pays étant en danger, nous ne pouvons pas le détruire, car on n’a que le Congo comme pays. Nous avons donc décidé que nos élus fassent partie des institutions. Nous ne sommes pas là pour fragiliser la République, ni les institutions de la République », conclu-t-il.

Lire aussi  AG ONU : Félix Tshisekedi s'exprime ce mardi

Avec une vingtaine des députés nationaux, le parti Ensemble pour la République avec son autorité Moïse Katumbi représente une force de l’opposition politique et avec possibilité de prendre le bâton du porte-parole de l’opposition.

Dan Dawuna

Lire aussi

Les plus populaires