Contentieux électoraux : 4 députés nationaux invalidés au Kasaï-Oriental

 

Des têtes sont tombées dans la province du Kasaï-Oriental, après les arrêts rendus par la Cour constitutionnelle, siégeant ce mardi 12 mars, en matière du contentieux électoral de la législative nationale du 20 décembre 2023 dernier, en République Démocratique du Congo.

Dans la circonscription électorale de Mbuji-Mayi, deux (2) députés nationaux ont vu leurs sièges être récupérés par les autres. C’est notamment Florent Ngandu Ndala qui a été invalidé et substitué par José Mpanda Kabangu, proclamé définitivement élu par la Haute cour, alors qu’il était perdant selon les résultats de la centrale électorale. Un autre, c’est Christian Mudiayi qui a été invalidé et remplacé par Maurice Tshikuya, reconnu élu par la Cour constitutionnelle.

Dans la circonscription électorale de Katanda, Samy Badibanga Ntita a fait son entrée dans l’Assemblée nationale, en remplacement de Olivier Sendula, invalidé par la Cour.


Dans la circonscription électorale de Tshilenge, Serge Mukendi Mfontshi est tombé et a perdu ses privilèges de député national en faveur de Freddy Tshibangu Kabula, validé par la Haute cour.

Lire aussi  Kasaï-Oriental : Les élus des groupes parlementaires UDPS, RDT et Bonne Gouvernance prennent "acte de la volonté de démissionner" de JM Kabund

À part ces quatre (4) invalidations constatées dans ces trois (3) circonscriptions électorales, les autres ont gardé leurs élus proclamés par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). C’est le cas de Kabeya Kamuanga où l’on retrouve Clotilde Kapinga et Eddy Mundele validés définitivement députés nationaux.

À Lupatapata, Étienne Bukasa Ntumba Pécho y est comme élu tandis qu’à Miabi, figurent Serkas Kasanda Kadiesa et Nicolas Kazadi qui ont été maintenus dans leurs sièges de députés à l’Assemblée nationale.

Jacob Séraphin Nkita, à
Mbuji-Mayi

 

Lire aussi

Les plus populaires