Insalubrité à Kinshasa : Comme jamais vécu auparavant !

 

L’on ne cessera jamais assez de le souligner, non sans raison que Kinshasa porte l’étoffe de ville la plus sale au monde.

Les montagnes d’immondices qui jonchent les rues de ce qui est honteusement appelée capitale d’un pays aux dimensions continentales, ternissent davantage son image. Curieusement, aucun effort n’est fourni dans le sens d’assainissement. La situation va de mal en pis. Pourtant, la ville de Kinshasa ne manque pas des moyens pour combattre l’insalubrité. Dans les différents lieux de commerce par exemple, les occupants payent quotidiennement, la taxe de l’environnement. Où va l’argent collecté ? C’est la question.

Outre, cette taxe, plusieurs autres sources d’argent existent ou peuvent être créées s’il y a une volonté politique clairement affichée. Laisser la capitale de tout un continent pourrir du fait des montagnes d’immondices, n’est pas du tout valide.
Il convient de retenir que lorsque le milieu de vie n’est pas assaini, ça donne lieu à des maladies d’origine diverse au sein de la population.


Et avec une population constamment malade, il est utopique de parler développement. La ville de Kinshasa présente actuellement une image non consommable. Place à l’élection des nouvelles autorités provinciales imbues du souci de rendre Kinshasa salubre.

Lire aussi  Eliezer Ntambwe : "La ville de Kinshasa n'est pas gouvernée"

Mupech Pech André

 

Lire aussi

Les plus populaires