Kinshasa : Daniel Bumba, ça traine!

 

Élu gouverneur de la ville province de Kinshasa le 29 avril dernier, plus de dix jours après, Daniel Bumba n’est pas encore entré en fonction.

La faute, c’est toujours la constitution du 18 février 2006 qui exige que les gouverneurs élus soient tous nommés au même moment au terme des contentieux administratifs. Or nul n’ignore la lenteur qui caractérise l’administration judiciaire congolaise.
Daniel Bumba et ses administrés qui ont hâte de le voir en activité, doivent attendre encore pour quelques jours de plus, des semaines, des mois, tout est possible en RDC.

Pendant ce temps, la capitale du pays , aujourd’hui méconnaissable, n’en peut plus tant les défis s’accumulent sans un début de solutions. Les différents secteurs de la vie des kinois sont par terre, l’insécurité dicte sa pensée chaque jour qui passe, l’anarchie a élu domicile dans une ville de plus de 13 millions d’habitants, l’eau et l’électricité sont devenues des denrées rares, le transport en commun de plus en plus hypothétique, un secteur où chauffeurs et propriétaires de véhicules commis au transport public se comportent au gré de leurs humeurs. Bref, il y a urgence dans l’ex Léopoldville tombée en décadence.

Lire aussi  Nouvelle preuve accablante sur la faillite dénoncée à la société TRANSCO : José Makila aurait reçu 33.558 USD de l'ex-DG en septembre 2017 (Document)

Nul en tout cas ne connait à combien s’élève la facture de ce temps mort, une période de transition inutile car pleine de conséquences. Les choses tirent en longueur et ça sent la routine qui n’a pas profité auparavant aux kinois. Vivement l’entrée en fonction du nouveau gouverneur UDPS.

Mupech Pech André

Lire aussi

Les plus populaires