Recrudescence du Choléra à Mbuji-Mayi : Deux cas suspects dont un mort signalés dans la zone de santé de la Muya

 

L’épidémie de Choléra refait surface ce dernier temps sur la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental. Au courant de cette semaine, deux (2) cas suspects liés à cette maladie ont été détectés dans la zone de santé de la Muya.

C’est le Docteur Sumba Katende qui l’a fait savoir lors d’un entretien avec nos confrères de l’Agence Congolaise de Presse (ACP). Ce Médecin épidémiologiste du Kasaï-Oriental a indiqué que parmi les cas suspects, un (1) est décédé et a été inhumé le jeudi dernier. L’autre est soumis au traitement médical.

« Nous avons eu deux cas suspects de choléra. Un est décédé, on l’a enterré hier. Il reste un deuxième qui est pris en charge mais son évolution est bonne à ce jour. Il évolue assez bien. Nous attendons voir la suite de l’évolution », a déclaré le Dr Jean-Pierre.


Et d’ajouter : « À notre niveau, nous parlons des cas suspects parce que les prélèvements sont faits et envoyés à Kinshasa pour qu’on nous dise de quel germe il s’agit ».

Lire aussi  RDC-Santé : Le ministre Eteni Longondo interpelle la population sur la lutte contre le paludisme

Le Docteur Sumba précise que le choléra n’a pas disparu de la province et invite à l’observance des mesures hygiéniques, comme traitement préventif.

« Le choléra n’est pas complètement terminé. Comme nous avons connu plusieurs épisodes de choléra ici, nous avons maintenant le problème avec l’hygiène. Ça se retrouve dans les sources d’eau. Donc, ça se développe comme ça. Et quand les gens ne sont pas protégés sur le plan hygiénique avec de l’eau que nous prenons, les aliments, ça peut surgir si on tombait sur ces germes-là », a-t-il soutenu.

Le choléra est une infection diarrhéique aiguë provoqué par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés par le bacille vibrio cholerae.

Jacob Séraphin Nkita, à
Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires