Duplicatas de la carte d’électeur : une aubaine pour la CENI de Kadima

 

Il se passe l’innommable comme de coutume à Kinshasa, une mégalopole de plus de 13 millions d’habitants. Encore une fois, c’est la CENI de Kadima qui est mise en vedette. Concerne : monnayage des duplicatas de la carte d’électeur.

C’est au vu et au su des responsables de la commission électorale nationale indépendante, CENI que l’opération se passe impunément. On rançonne la population On se croirait en pleine journée réservée à la vente au plus offrant dans les antennes éparpillées à travers la capitale congolaise.

Les prix des duplicatas sont fixés selon les communes. À Lemba, il faut débourser jusqu’à 25 0000 FC pour avoir le duplicata de sa carte d’électeur perdue ou détériorée. A Ndjili les duplicatas sont monnayés à 15000 FC. Une opération qui rapporte gros à la CENI et ses responsables surtout que le flou entoure la gestion des fonds générés. Plusieurs questions taraudent les esprits quant à la destination prise par cet argent.


L’opinion se souviendra des alertes données
au sujet de la qualité des cartes négociées en Corée du sud par Kadima. Plusieurs organisations spécialisées dans le domain redoutaient déjà ce qui se passe présentement dès lors que les mêmes documents de qualité inférieure seraient utilisés comme pièce d’identité.

Lire aussi  Phénomène kidnapping à Kinshasa : Le Kidnappeur Big Boy fait des graves révélations sur le général Kasongo

Et ce que l’on redoutait arriva. Kadima et compagnons se la coulent douce alors que la multitude se trouve dans le tourment. Ainsi va le Congo.

Mupech Pech André

 

Lire aussi

Les plus populaires