Grands Lacs : Les autorités congolaises « encouragées à intensifier leurs efforts pour freiner l’expansion du terrorisme »

 

Réagissant aux récents massacres des civils dans plusieurs territoires du Nord-Kivu, le président de la commission de l’Union Africaine (UA) a réaffirmé l’engagement de son institution à accompagner les pays de cette sous-région dans leurs efforts de pacification.

Dans un communiqué rendu public ce lundi 17 juin 2024, Mussa Faki dit « avoir appris avec grande consternation la multiplication de massacres de populations civiles innocentes par les Forces démocratiques alliées (ADF) » dans la région de Beni-Lubero, au Nord-Kivu. Des attaques que le tchadien condamne fermement et dont le bilan est estimé à cent cinquante (150) personnes tuées depuis début juin.

« Le président de la commission encourage les autorités congolaises en collaboration avec les pays de la région à intensifier leurs efforts pour freiner l’expansion de la menace terroriste dans la région des Grands Lacs », écrit le cabinet de Moussa Faki Mahamat.


Au cours d’une réunion d’évaluation de la situation sécuritaire dans la région, la société civile du Nord-Kivu a estimé qu’au moins deux cents (200) personnes ont été tuées dans les attaques ADF depuis le début de ce mois de juin dans les territoires de Beni et Lubero. Malgré les opérations militaires conjointes UPDF-FARDC, les ADF semblent gagner du terrain et se rapprocheraient de zones minières entre les territoires de Lubero, Beni et Mambasa (Ituri). Des analystes craignent le « renforcement financier » de la nébuleuse ADF qui, d’après plusieurs sources, profite déjà du Cacao.

Lire aussi  Ituri : Une nouvelle milice en gestation dans le territoire de Mahagi (Administrateur militaire)

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires