RDC : La prison militaire de Ndolo a enregistré 45 cas Confirmés de Covid-19 en l’espace de 3 jours

Le Ministre National de la Santé, Eteni Longondo confirme que sur les 71 cas de Covid-19 confirmés Jeudi 30 avril à Kinshasa, 41 sont de la prison militaire de Ndolo située à l’Ouest de la ville de Kinshasa. Elle totalise donc 45 cas avec les 4 enregistrés déjà depuis le 29 avril dernier.

Selon le Ministre de la Santé capté sur les ondes de la Radio Okapi, le Ministère de la Santé avec la coordination de la riposte contre le Covid-19 a décidé de faire le test sur tous les prisonniers.

Dr. Eteni Longondo rassure que des recherches se poursuivent pour identifier par qui cette maladie a été importée dans la prison de Ndolo qui aujourd’hui est là première maison carcérale touchée depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19 le 10 Mars dernier.


Selon les chiffres évoqués par le Ministre, près de 2 mille personnes sont détenues à la prison militaire de Ndolo alors qu’elle a été construite avec une capacité d’accueil très limitée. Parmi ses inquiétudes, Longondo mentionne le surpeuplement de la prison et la promiscuité des prisonniers, facteurs qui risqueraient de favoriser la propagation rapide de cette maladie mortelle dans cette maison carcérale.

Lire aussi  Nord-Kivu/Covid-19 : Tout militaire qui se livrera à des actes de tracasserie dans cette période d'isolement sera traduit en justice, prévient l'Armée

« Nous avons décidé que tous les cas positifs seront isolés en prison. Il y aura une grande tente sous laquelle il y aura des lits parmi ceux qui ont été gardés à Mama Yemo. On va désinfecter cette prison. Et tous les cas négatifs vont regagner leurs cellules », a déclaré le Ministre de la santé sur la Radio Okapi.

Avant de poursuivre que « les équipes de laboratoire sont déjà sur place. À l’avenir, il y aura d’autres stratégies relevant du domaine judiciaire ».

Depuis le début de l’épidémie au pays, le 10 mars dernier, le cumul est de 572 cas confirmés dont 31 décès et 73 personnes guéries.

Pour limiter la propagation de la maladie au pays, les autorités avaient décidé du désengorgement des maisons carcérales où la promiscuité et le surpeuplement pourraient favoriser la propagation exponentielle de la maladie. Il était décidé que des prisonniers détenus pour des infractions bénignes et dont les cas seront étudiés par une commission mise en place, soient libérés.

Lire aussi  Musique : L'artiste musicien Notche lance le clip de son nouveau single Motema

Tommy Lupemba

Lire aussi

Les plus populaires