RDC : Des Activistes Pro-démocratie « mettent en garde les politiciens de la coalition FCC-CACH qui créent la cacophonie à l’OGEFREM »

À travers une déclaration à la presse jeudi 22 mai 2020 à Kinshasa, des activistes Pro-démocratie et Associations des jeunes de la société civile de la République Démocratique du Congo ont mis en garde les acteurs politiques de la coalition Front Commun pour le Congo, FCC, et Cap pour le Changement, CACH, qui créent la cacophonie au sein de l’Office de Gestion et du Fret Multimodal, OGEFREM.

Pour ces activistes, cette cacophonie risque d’engendrer une avalanche des actions de sape contre le mandataire de cette entreprise qui se distingue, et conduiraient à la déstabilisation de l’ossature du portefeuille de l’État.

 » Nous mettons en garde la cacophonie unitilement créée par certains politiciens de la coalition FCC-CACH à l’Office de Gestion et du Fret Multimodal et bien d’autres entreprises publiques cachées derrière les anarchistes », ont-ils déclaré.


Faisant allusion à la procédure « brutale » qui a été diligentée contre le directeur général Patient Sayiba, ces défenseurs des droits de l’homme rappellent à l’autorité judiciaire le respect de la procédure en matière d’interpellation.

Lire aussi  Kinshasa : Gecoco Mulumba interdit l'évacuation d'engins roulants et "met à nu un conglomérat d'entreprises des malfrats"

D’où, ils appellent l’appareil judiciaire à jouer un rôle majeur de l’instauration de l’État de droit telque prôné par la constitution.

Dans la foulée, ils indiquent que la justice ne doit pas servir d’instrument de règlement de comptes à des adversaires politiques.

Dostin Eugène Luange

Lire aussi

Les plus populaires