RDC : Patrice Kitebi accusé d’avoir occasionné la mort d’un cadre du FPI

Des Agents et Cadres du Fonds de Promotion de l’Industrie, FPI, accusent le directeur général de cette institution, Patrice Kitebi d’avoir « occasionné la mort » de leur « collègue Joseph Momale à travers un licenciement abusif ».

Dans une déclaration faite mercredi 20 mai devant la presse, ces cadres ont fait savoir que Joseph Momale a été licencié abusivement pour avoir exécuté l’ordre de son chef hiérarchique sur base d’une autorisation de sortie.

Une décision que l’Inspection Générale du Travail a condamné et annulé suivant le caractère irrégulier de cette décision du DG Kitebi.


À en croire, Jean Kalvin Minga l’un des cadres du FPI qui s’est confié à la presse, cette décision du directeur général Patrice Kitebi a été également annulé par le ministre du travail. Ce dernier est resté catégorique quant à la réhabilitation des victimes dans leurs droits.

 » Patrice Kitebi avait d’autres motivations profondes qui ont conduit au décès de Joseph Momale par l’AVC suite à la situation sociale devenue critique, incapable de résoudre le problème de loyer et les études de ses enfants », a déclaré Jean Calvin Minga cadre du FPI.

Lire aussi  RDC : l'APC Mbelu Kabala propose à Félix Tshisekedi de "créer une banque de diamant et or monétaire"

A cette occasion, il a annoncé que la famille de l’illustre disparu promet de saisir la justice pour que Patrice Kitebi réponde de ses actes.

Contacté, le chargé de communication du FPI s’est posé la question de savoir si le licenciement d’un agent pouvait avoir une liaison avec la mort de ce dernier.

« Quelle liaison y a-t-il entre le licenciement d’un agent et sa mort? », s’est-il interrogé.

Dostin Eugène Luange

Lire aussi

Les plus populaires