Ass. Nat./ »Kabund irremplaçable » : L’UDPS rappelle que tout député « qui ira à l’encontre de cette résolution aura délibérément quitté le parti et sera sanctionné »

Prenant position sur la destitution de son représentant au bureau de l’Assemblée Nationale, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi) a d’abord rappelé comment son partenaire de coalition le Front Commun pour le Congo multiplie des manœuvres pour « freiner les efforts » du Chef de l’État Félix Tshisekedi, allant dans le sens d’améliorer le bien-être des Congolais.

« L’UDPS/Tshisekedi rappelle que, depuis le début de la coalition FCC-CACH, elle fait face à plusieurs actes de provocation et de défiance de la part de son partenaire dont les agissements visent manifestement à freiner les efforts fournis par le Chef de l’État en vue de l’amélioration du bien-être de notre peuple longtemps plongé dans la misère », s’insurge Augustin Kabuya Secrétaire général du parti dans une déclaration politique parvenue jeudi 28 mai à ACTU7.CD.

Tout en refusant de désigner un remplaçant de Jean-Marc Kabund destitué par ses collègues de l’Assemblée Nationale, l’UDPS/Tshisekedi promet des sanctions à tout député qui ira à l’encontre de cette décision.

Lire aussi  Patrick Muyaya à Kabund : "Ce n’est pas en étalant ce qui s’apparente à des insultes... qu’on va proposer une alternative au peuple congolais"

« En conséquence, elle prévient que tout Député National élu sur sa liste, qui violerait la résolution susmentionnée sera considéré comme ayant délibérément quitté le parti et, de ce fait, sera sanctionné conformément aux dispositions pertinentes de la constitution de la République Démocratique du Congo, des statuts et du Règlement Intérieur du Parti », précise la déclaration.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires