RDC : J. Kadima lance une campagne dénommée « Esprit Public » et appelle les congolais à un engagement citoyen pour la République

Lundi 08 juin 2020, Me José Kadima a procédé au lancement à Kinshasa d’une campagne d’éveil patriotique dénommée « Esprit Public » afin de sensibiliser tous les congolais (acteurs sociaux politiques) à plus d’engagement citoyen pour la République.

A travers cette initiative, José Kadima veut voir les congolais abandonner l’esprit privé qui a tant humilié le Congo.

« Oublié après la conférence nationale souveraine, piétiné pendant les guerres de rébellion antérieures à l’accord bde Sun City, étouffé à chaque élection de 2006, 2011 et 2018, l’esprit public est l’otage des petits esprits privés, individualistes, égoïstes, claniques », a-t-il déclaré.


Selon lui, « 32 ans de dictature sanguinaire et barbare vécue sur la terre de nos ancêtres, 20 ans de tâtonnement politique avec plus de 10 millions des morts, bientôt deux ans que vos espoirs d’alternance sont coincés, notre génération rumine la détermination et colère pour l’avènement d’un Congo de nos RÊVES, construit de l’ESPRIT PUBLIC ».

Lire aussi  Hommage au juge R. Yanyi : La famille biologique promet de se battre pour l'éclatement de la vérité sur les circonstances de sa mort !

« Avec l’esprit privé, le Congo est humilié et sacrifié. Demain augure des jours sans soleil et des nuits sans étoiles. Notre génération doit se lever pour un Congo de nos rêves et de dignité, parce que nous sommes un peuple, un peuple digne de prestige et de grandeur », a-t-il fait savoir.

José Kadima promet de poursuivre avec la sensibilisation à travers les médias, les réseaux sociaux, les émissions télévisées, les voyages à l’intérieur du pays…afin de faire comprendre aux congolais que l’esprit public est différent de l’esprit privé.

Il a, à cette occasion retracé un tableau sombre de la situation dans laquelle se trouve le pays à cause de l’esprit privé des dirigeants qui pour la plupart ont toujours privilégié leurs cercles (amis, proches, membres de famille) au lieu de travailler pour l’intérêt de tous.

Jeff Kaleb

Lire aussi

Les plus populaires