Insécurité au Kasaï : Le Gouverneur « sollicite une franche collaboration entre population et les services de sécurité »

 

Suite à la multiplicité des cas d’insécurité qui bat le record dans la province du Kasaï, son Gouverneur Dieudonné Pieme ne trouve pas une autre voie que la collaboration entre population et les services de sécurité pour dénoncer les malfrats opérant sur la ville et à l’intérieur de la province.


Dans une sortie médiatique le mardi 02 août 2022, l’autorité provinciale s’est dit « très préoccupé » de la situation sécuritaire dans la province du Kasaï tout en invitant la population « à une franche collaboration avec les services de sécurité pour mettre hors état de nuire tout fauteur d’insécurité ».

Dieudonné Pieme Tutokot précise que, dans sa mission officielle à Kinshasa, plusieurs plaidoyers ont été menés auprès des autorités nationales afin de doter la PNC (Police Nationale Congolaise) des instruments pour bien faire son travail. Le numéro un de la province du Kasaï a, par ailleurs, précisé qu’il a reçu certaines instructions qui seront mises en place bientôt pour le bien-être et la sécurisation de la population et leur biens.


« La population du Kasaï doit se prendre en charge surtout dans la dénonciation de toute personne jugée suspecte dans son entourage », a-t-il déclaré à la presse.

Au Kasaï, plusieurs cas d’insécurité sont signalés sur toute l’ensemble de la province. Le cas échéant est celui d’un cambiste atteint par balle par quatres (4) agents de la PNC qui lui ont en même temps ravi une somme importante d’argent en pleine ville.

Hausse de prix de produits de première nécessité

Le Gouverneur Pieme a également mis un accent particulier sur la situation de la hausse de prix des produits de première nécessité au chef-lieu de la province du Kasaï. Pour lui, il s’agit d’un « sabotage orchestré par des gens mal intentionnés qui veulent à tout prix imposer la souffrance à sa population ».

Pour ce faire, le Ministre provincial en charge de l’Agriculture « est déjà chargé d’examiner la gestion et apporter des réponses quant à ce ».

Diaris Kindalo, à Tshikapa

 

Lire aussi

Les plus populaires