Tshopo : Wale Lufungula mis en accusation pour détournement par l’assemblée provinciale

L’assemblée provinciale de la Tshopo a décidé de la mise en accusation devant la cour de cassation de le gouverneur Wale Lufungula et deux membres de son équipe gouvernementale.

D’après nos sources, l’organe délibérant de la Tshopo reproche à Wale Lufungula, son ministre des ITPR et celui de finances, le détournement des deniers publics et participation criminelle.

Le vote de cette mise en accusation a eu lieu au cours d’une plénière organisée par l’assemblée provinciale quelques jours après avoir voté une motion de défiance contre l’exécutif provincial.


Dans la lettre de mise en accusation, les députés provinciaux affirment que les actes posés par Wale Lufungula et ses deux ministres sont constitutifs de détournement des deniers publics et de participation criminelle.

Sur un total de 18 députés présents à la plénière, tous ont voté pour la mise en accusation devant la cour de cassation du gouverneur Wale Lufungula et ses deux ministres.

Lire aussi  RDC : Réformes nécessaires ou raccommodages aux contours politiques machiavéliques et maléfiques ! (2e partie Tribune S. Kivwata)

La semaine dernière, l’assemblée provinciale de la Tshopo avait voté une motion de défiance contre le gouverneur. Une plénière houleuse où 13 élus sur le 28 s’étaient exprimés pour la destitution du gouvernement provincial, 10 voix contre et 5 bulletins nuls. Une confusion sur la décision finale s’était invitée à la plénière. Le président de l’assemblée provinciale avait, dans un premier temps, annoncé que le gouverneur reste en place avant de se dédire quelques temps après.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires