Kongo Central/COVID-19 : Une marche des agents affectés à la riposte étouffée par la police à Matadi

Une marche de protestation contre le non-paiement de primes des prestataires affectés à la riposte contre la pandémie de Covid-19 a été empêchée lundi 27 juillet à Matadi par les éléments de la Police nationale congolaise (PNC).

Les manifestants, prestataires à l’hôpital provincial de référence de Kinkanda, devaient se rendre au gouvernorat pour déposer leur
mémorandum, mais ils ont été dispersés au niveau du quartier Safari par les forces de l’ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène. «Que l’on nous paie notre argent soit nous exigeons le même barème salarial que ceux de Kinshasa, car il s’agit d’une même maladie », Déclare un manifestant.
Cette situation a amené le ministre provincial de la Santé Nestor Mandiangu Makita, accompagné du médecin inspecteur provincial et du chef de division provinciale de la Santé ainsi que du maire de la ville de Matadi à se rendre sur le lieu pour apaiser les manifestants en vue d’une solution à leurs revendications.

Lire aussi  Kwango : faute de quorum, la motion contre le Gouverneur Jean-Marie Peti Peti rejetée

Le collectif d’agents affectés à la riposte contre la COVID-19, revendique trois mois d’arriérés de prime pour leurs services rendus dans la lutte contre cette pandémie déclarée au Kongo Central depuis le mois d’avril dernier.


Ricci Sumbula, à Matadi

Lire aussi

Les plus populaires