RDC : Un membre du cabinet de Billy Kambale suspendu pour avoir fait un tweet contre Félix Tshisekedi

 

Le secrétaire administratif du cabinet du ministre de la jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté Arsène Nnama vient d’être sanctionné mercredi 05 août 2020 pour une durée de 3 mois avec privation de toutes indemnités de fonction.

C’est ce que renseigne une correspondnce dudit ministère, signée par le directeur de cabinet Kamerhe Shangalume Patrick et dont une copie a atterri mercredi 5 août à ACTU7.CD.

Arsène Nnama est reproché d’avoir violé le devoir de loyauté envers les institutions de la République et des réserves en public qu’en privé.


A en croire Kamerhe Shangalume Patrick, sa suspension débute avec effet immédiat en date de la présente et prendra fin le 7 novembre de l’année en cours.

 » Sur instruction du ministre, nous avons le regret de vous informer que nous vous sanctionnons, d’une exclusion temporaire avec privation de toute indemnité de fonction pour 3 mois. En cas de récidive, la sanction supérieure qui est la révocation sera de stricte application », peut-on lire dans cette correspondance, qui renseigne également que les explications du concerné n’avaient pas convaincu avant suspension.

Lire aussi  Présidentielle : Lisanga Bonganga sollicite l'ajout de 7 jours ouvrables pour le dépôt des candidatures à la CENI

Cependant, le décret portant organisation des cabinets ministériels exige les membres du cabinet de préserver l’honneur et la dignité de leurs fonctions et de se soumettre au devoir de loyauté envers les institutions de la République. Ce décret astreint les membres du cabinet au devoir des réserves en public qu’en privé.

Pour rappel, le 04 août dernier, Arsène Nnama a fait un tweet au sujet de deux juges nommés par le président de la République à la cour de cassation qui n’ont pas prêté serment.

 » le chef de l’État a fait du banditisme d’État. Il pensait que cela terrorisera les juges, comme ses prédécesseurs. Il a fait de la justice un outil de l’État de non droit », a-t-il écrit.

Dostin Eugène Luange

Lire aussi

Les plus populaires