BCC : Des prélèvements injustifiés des commissions sur certains paiements de l’État, Sele Yalaghuli pas concerné

 

Des enquêtes menées par l’Inspection générale des finances (IGF) accusent les gestionnaires de la Banque Centrale du Congo (BCC) d’avoir effectué des prélèvements injustifiés sur des opérations de certains paiements de l’État. Pratique qui ne cadre pas avec les normes de la gestion des finances publiques.

Autre abus relevé par les enquêteurs de l’IGF lors de leur passage à la BCC, c’est un problème de cautions versées au profit de l’État. Ces dernières, précisent la cellule de communication de l’IGF, non pas été retracées dans le compte général du Trésor. Ce qui dénote de la vraie malversation financière pour une institution monétaire censée respecter toutes les règles et procédures légales en la matière.

Il est cependant à noter que les résultats de ces enquêtes à la BCC ne font aucunement allusion au ministre des Finances, contrairement à une certaine rumeur qui court la ville de Kinshasa. José Sele Yalaghuli n’est pas concerné sur ces prétendus détournements au niveau de la BCC. D’ailleurs, l’intéressé, bien que n’ayant pas été explicitement cité dans cette affaire touchant la BCC, a signifié qu’il n’a joué le seul rôle lui demandé par le Premier ministre dans différentes opérations.


Dans sa démarche, l’IGF ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Sa cellule de communication soutient que d’autres missions vont livrer leurs conclusions dans les prochains jours. Il s’agirait notamment du non-rapatriement des devises d’exportation d’un pays et ses conséquences sur le marché de change congolais, la gestion de la ville de Kinshasa par le prédécesseur de l’actuel gouverneur Gentiny Ngobila… Une affaire à suivre.

Lire aussi  RDC: "Autant dissoudre l'Assemblée nationale si elle n'a aucun sens" (député Iracan)

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires