Clôture Atelier Budgétaire à Kolwezi : Un cadre de concertation sera mis en place pour l’évaluation de différentes résolutions

Après 4 jours de travaux, le vice-ministre du Budget a clôturé jeudi l’atelier budgétaire à Kolwezi, dans la province du Lualaba.

Au cours des travaux, les ministres provinciaux du Budget, Finances et de la Fonction Publique du Haut-Lomami, Haut-Katanga, Tanganyika et Lualaba et leurs services apparentés ont réfléchi sur l’élaboration des édits budgétaires, le processus des marchés publics et la problématique de paie des agents de l’État.

Clôturant les travaux, le professeur Félix Momat a souligné que « le voeu le plus ardent c’est de voir appliquer les différentes résolutions prises dans le cadre de ces travaux dans le but d’améliorer de manière significative non seulement l’élaboration des édits budgétaires dans les 4 quatre provinces issues de l’ancienne province du Katanga mais aussi se rassurer que les intervenants dans le processus de la paie s’engagent  à assainir  les fichiers des références de la paie des agents et fonctionnaires de l’État ».


Le professeur Félix Momat s’est dit satisfait de la manière dont ces assises se sont déroulées. A l’issue des travaux, plusieurs recommandations ont été formulées à l’intention du gouvernement central, mais aussi à l’intention des provinces.
Pour ce qui est du gouvernement central, il a été recommandé :
La mise en place d’un cadre permanent de concertation interprovincial en matière budgétaire et financière ;

Lire aussi  Kinshasa : Félix Tshisekedi lance la 1ère production des carreaux et faïences "made in Congo" à Maluku

L’opérationnalisation de la caisse nationale de péréquation. Parallèlement, les provinces sont appelées à faire le lobbying, à travers leurs députés nationaux et sénateurs pour l’insertion des projets provinciaux d’intérêt national au niveau du parlement lors des discussions sur la loi des Finances pour l’exercice 2021. De même, il y a lieu d’activer les possibilités offertes par le fonds minier pour les générations futures afin de financer les projets à impact réel sur les générations ;

La décentralisation territoriale des régies financières ;
L’accompagnement du pouvoir central dans l’informatisation des services au niveau provincial et locale;

La prise en compte de nouvelles villes issues du démembrement dans l’enveloppe de la rétrocession ;
La mise à la retraite des agents et fonctionnaires de l’État remplissant les critères d’éligibilité ;
La réactivation de la certification des factures de l’eau et l’électricité au niveau des provinces.

Quant aux provinces, il a été recommandé :
De veiller au respect des procédures légales et réglementaires en vigueur, en matière de l’élaboration et l’exécution budgétaire ;
La concertation permanente entre la générale du contrôle des marchés publics et les directions provinciales en charge des marchés publics ;
La relance des contrôles des effectifs et de la paie des agents et fonctionnaires de l’État au niveau des provinces ;
Le nettoyage du fichier de la paie et abandon des recrutements abusifs en provinces.

Lire aussi  La RDC occupe la 13e place en matière de transparence budgétaire (F. Tshisekedi)

Le vice-ministre du Budget a tout de même déploré que certaines provinces continuent à tirer profit des agents fictifs dans le fichier de paie des fonctionnaires et agents de l’État.
Un cadre de concertation sera mis en place pour permettre l’évaluation de différentes résolutions prises dans cet atelier et sera dirigé par le ministre provincial du Budget et du plan du Lualaba Trésor Muyeye.
La cérémonie de clôture a connu la participation de Fifi Masuka, vice-gouverneure du Lualaba.

MK/CP

Lire aussi

Les plus populaires