Kinshasa : Autonomisation de la femme, Clarisse Npanu Npanu lance l’Asbl « Initiatives Espoir et Vie »

Une association acquise à la bonne cause de la promotion du bien-être des femmes pour le développement systématique de la communauté africaine et congolaise a vu le jour en République Démocratique du Congo.

Il s’agit de « Initiatives Espoir et Vie » (IEV/ASBL), une Association Sans But Lucratif dont les activités ont été lancées jeudi 27 août 2020 à Kinshasa.

Devant un parterre d’invités, son initiatrice a fait savoir que IEV/asbl qui concours à l’autonomisation de la femme se fixe les objectifs globaux qui sont de trois ordres.


« Cette cérémonie constitue, pour moi, une occasion privilégiée de vous rencontrer chacun individuellement, et de présenter, dans le délai, à l’aéropage que vous formez, les objectifs globaux poursuivis par cette association, qui sont de trois ordres : l’émancipation de la femme, son autonomisation et la promotion de sa participation à l’œuvre collective de la reconstruction et du développement de notre pays », a déclaré Clarisse Npanu Npanu, Coordonnatrice de IEV/asbl lors de la conférence marquant son lancement.

Lire aussi  PTNTIC : Quand les détracteurs du ministre Kibassa ignorent le Décret n°20/005 du 9 mars 2020 du 1er Ministre fixant la hauteur des droits d’enregistrement IMEI (Mise au point)

Selon elle, l’atteinte de ces objectifs passe par la mise en place d’une triple stratégie.

« Identifier, sensibiliser et conscientiser la femme de Kinshasa à se prendre en charge pour améliorer ses conditions sociales et sa qualité. Renforcer ses capacités par différentes formations et les insérer dans des activités créatrices de revenus par l’octroi de microcrédits », a-t-elle énuméré.

Basée à Kintambo, « Initiatives Espoir et Vie » va pour sa première expérience pendant cette période de COVID-19 à la conquête des femmes propriétaires de restaurants (Maman malewa) dans cette municipalité qui seront formées sur l’hygiène culinaire, question de protéger les Kinois contre la propagation de la COVID-19.

Sur place, plusieurs adhésions ont été enregistrées.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires