« Les autorités judiciaires doivent interpeller les agents du Parquet qui ont enlevé et emmené Sylvie Sifa nue au cachot » (ASADHO)

« Les autorités judiciaires doivent interpeller les agents du Parquet général près la cour d’appel de la Gombe qui ont enlevé et amené madame Sifa Sylvie nue au cachot », demande l’Association africaine de défense des droits de l’homme (ASADHO). « C’est le matin qu’on lui a donnée un rideau pour se couvrir. On est où vraiment », s’interroge son président Jean-Claude Katende dans un tweet.

Face à cette interpellation, l’ASADHO exige simplement la libération de madame Sylvie Sifa. « Si elle est poursuivie pour adultère, où est l’homme qui a commis l’adultère avec elle? Il est indigne de victimiser cette femme doublement. La justice doit être juste », s’indigne Jean-Claude Katende. Le numéro 1 de cette ONG affirme que Sylvie Sifa « a été prise chez elle la nuit par les agents du parquet général près la cour d’appel de la Gome et elmenée au cachot en slip avec un bébé de 9 mois. Elle est restée dans cet état jusqu’au matin. C’est inhumain ».

Lire aussi  Butembo : "Exercer le métier de la police ne veut pas dire qu'on est ennemi de la population" (Maire de ville )

Depuis un certain temps, Mme Sylvie Sifa accuse le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba « d’avoir abusé d’elle après lui avoir fait un enfant à Kindu au Maniema » alors qu' »elle travaillait comme sa bonne ». Arrivée à Kinshasa pour rencontrer le président du Sénat, elle affirme être victime des menaces de la part de personnes non autrement identifiées.


Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires