Ituri : « Notre province court un risque de massacre à grande échelle jamais connu » (Gratien Iracan)

Le député national Gratien Iracan, élu de Bunia a, dans un message publié ce 30 août, appelé la population iturienne à l’unité et à la cohabitation pacifique.

Cet élu du peuple a indexé encore une fois le gouverneur de province d’être à l’origine des troubles observés en Ituri.
« J’appelle toutes les communautés ituriennes à l’unité et solidarité face au danger de division entretenue par Jean Bamanisa et sa suite », écrit l’ancien journaliste.

Toujours dans la même déclaration, ce député national s’interroge sur les raisons qui font que, selon lui, aucune revendication du peuple ne trouve aucune suite auprès de l’autorité provinciale. Pour lui, il est inadmissible que des groupes armés naissent chaque jour sans la réponse appropriée.
 » Que gagne-t-il en refusant d’écouter et donner suite aux revendications communautaires ? Pourquoi laisse-t-il les groupes armés et les forces d’auto-défense naître chaque jour sans aucun effort de maîtrise de la situation ? « , S’est-il interrogé.

Lire aussi  Massacre de 46 pygmées en Ituri : la "dynamique peuples autochtones" dénonce l'idée de l'occupation de l'espace

Enfin, l’élu de Lamuka appelle la population à l’unité face au « risque de massacre à grande échelle jamais connu dans l’histoire de l’Ituri ». Une unité qui « nous tirera de l’affaire ».

Cette déclaration a soulevé de polémique sur les réseaux sociaux. Si, pour ses admirateurs, le député a tout à fait raison, pour les soutiens du gouverneur, cette déclaration est un acharnement pur et simple contre Jean Bamanisa. Ceux-ci rappelent que l’armée et la police sont gérées par Kinshasa.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires