Attaques contre les élèves finalistes : « Les coupables doivent être sanctionnés sévèrement » (Markens Kabeya)

 

Les réactions ne cessent de tomber après la vague d’assassinats et viol des élèves finalistes du primaire à Masisi au Nord-Kivu et à Isiro dans le Haut-Uele, œuvre des groupes armés qui écument la partie Est et Orientale de la République Démocratique du Congo.

Le parti politique Congo Avance qui déplore ces actes invite le gouvernement à diligenter des enquêtes et « que les coupables soient sévèrement sanctionnés ».

« Nous condamnons fermement ces crimes odieux et demondons au gouvernement de diligenter des enquêtes afin d’en déduire les responsabilités, et sanctionner sévèrement les coupables », a déclaré Markens Kabeya, Secrétaire Général adjoint de Congo Avance, dans une mise au point parvenue à ACTU7.CD.


Cet appel vient s’ajouter à plusieurs autres réactions enregistrées dès l’annonce de ces actes « barbares » contre les écoliers congolais.

Le Mouvement de Libération du Congo, parti cher à Jean-Pierre Bemba avait lui, appelé le gouvernement à prendre ses responsabilités en assurant la protection des congolais et de leurs biens.

Lire aussi  Nord-Kivu : 2 civils tués et 3 autres kidnappés par des inconnus armés à Rutshuru

Pour la formation politique de Baimoto, il est inadmissible que les élèves soient inopinément tués et violés « sous l’œil impuissant de l’État congolais », et estime que la meilleure façon d’attenter à l’avenir d’un pays est de s’en prendre à sa jeunesse.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires