Goma : La police met la main sur des présumes contrefacteurs des permis de conduire

 

Trois jeunes garçons présumés contrefacteurs des permis de conduire à Goma viennent de tomber dans de filet des éléments de la police nationale congolaise, à Goma.

Ces jeunes garçons qui « ont fabriqué » plusieurs fois des faux permis de conduire ont été présentés ce jeudi 03 septembre 2020 à la mairie de Goma, au ministre provincial des mines et finances ainsi qu’à son collègue des voies des transports et communications.

Ces présumés fausseurs avaient déjà délivré des faux documents aux différents conducteurs des engins roulants dans la ville touristique et seront déférés à la justice où ils seront jugés en flagrance pour des raisons pédagogiques, a instruit à la police, le patron des mines et finances en province, Maître David Kamuha.


« Nous sommes très heureux que la police ait fait ce travail. Nous avons fait cette descente pour que nous puissions nous-mêmes constater ce qui s’est passé. Nous disons grandement merci à la police pour ce travail. Mais nous disons attention à tous ceux qui seraient tentés, eux aussi d’imiter ces faux criminels. Voilà pourquoi, nous venons d’instruire à la police pour que le dossier soit instruit en mode de flagrance pour les raisons pédagogiques. Ça permet à tous les autres qui sont dans le même processus, de tenter de frauder d’être saisis que maintenant les services de sécurité ainsi que tous les services de l’Etat sont derrières eux et que quiconque sera attrapé, sera immédiatement mis à la disposition de la justice en mode de flagrance », a-t-il dit.

Lire aussi  Bandundu : le président urbain du syndicat des enseignants dénonce "la vente des fournitures scolaires par certains chefs d'établissements"

En en ce qui concerne la facilité ou la vulnérabilité de produire des faux documents de ce genre, Maître David Kamuha a rassuré que le service technique en collaboration avec le partenaire chargé d’imprimer ces imprimés de valeur au niveau provincial tirera les conséquences et va faire son travail afin de les rendre invulnérables.

L’argentier du Nord-Kivu, a ajouté que tous les complices que ce soit du côté des services de l’ordre ou des civils seront aussi arrêtés pour subir la rigueur de la loi. A lui de préciser qu’un contrôle systématique sera effectué par la police de circulation routière pour retirer de la circulation tous ces faux imprimés.

La police a tout de même procédé au scellage de l’imprimerie qui facilitait cette sale besogne.

David Lupemba, à Goma

Lire aussi

Les plus populaires