Kasaï : la société civile dénonce la « sortie nocturne et frauduleuse de marchandises en provenance de l’Angola sans contrôle »

 

Le président de la société civile de la frontière de Kamako, Trudon Keshilemba appelle l’Assemblée provinciale à veiller sur les opérations commerciales nocturnes et frauduleuses des marchandises en provenance de l’Angola, sur toute la bande frontalière, spécifiquement au poste de Kamako.

Au micro d’ACTU7.CD, l’abbé Keshilemba estime que ces transactions qui se déroulent nuitamment profitent aux individus qu’à l’intérêt de la province, et appelle les autorités provinciales du Kasaï à la vigilance et à s’impliquer pour sécuriser la population.

A l’en croire, il y a la sortie nocturne et frauduleuse des marchandises et l’argent perçu à la frontière de Kamako ne profite ni à la province ni au trésor public.
« Nous demandons que l’assemblée provinciale se saisisse du dossier pour voir clair et partager les responsabilités. Vous comprenez qu’avec des telles pratiques, notre province ne peut décoller », a dit Trudon Keshilemba


Il accuse les services de contrôle commis à la frontière de corruptible, et craint aux dangers des contenus des emballages qui traversent nuitamment les limites sans passer au contrôle.

Lire aussi  Mois de la femme : à la maternité de Kintambo, Gentiny Ngobila honore l'être qui donne la vie

« Qui donc vérifie le contenu de ces marchandises nuitamment ? Savez-vous qu’en Angola les armes sont à la portée des citoyens ? Et si dans ces marchandises on y glisse des armes? Donc les services commis à la frontière de Kamako n’ont pas le souci de la sécurité de notre population. Nous souhaitons qu’à l’ouverture de la frontière qu’on mette de l’ordre dans nos services frontaliers qui brillent par ces genres de pratiques », a-t-il déploré.

Diaris Kindalo à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires