Kasaï : L’AIDES offre un deuxième site d’isolement de covid-19 au gouvernement provincial

 

Après le site d’isolement de Katshiongo à Tshikapa, l’ONG action et intervention pour le développement et l’encadrement social (AIDES) en partenariat avec UNHCR, a doté au gouvernement provincial, un autre centre d’isolement pour les personnes atteintes et présentant de signes suspects de coronavirus à Kamako.

Le deuxième site rendu public à la bande frontalière de Kamako depuis le jeudi 15 octobre 2020, « vient aider la province dans la prévention de la pandémie à coronavirus, de toute personne qui présente des signes suspects en provenance de la République sœur d’Angola, aussi touchée par cette pendamie », a dit Alpha Barry Oumarry, chef d’antenne AIDES Tshikapa.

Ce site est composé de 10 pavillons, contenant chacun en son sein, cinq chambres équipées en matériels, dont un générateur marque atlas, des matelas, lits, des tables, des chaises, dix hangards en bâches, ainsi que des projecteurs pour son alimentation, précise Innocent Kayembe, journaliste basé à Kamako.


Pour sa part, le représentant territorial, Garry Gaston Matebonyi Muyamba Kankunku, a félicité l’initiative de l’ONG AIDES pour son implication et prévention dans la lutte contre la propagation de la covid-19.

Lire aussi  La RDC dotée d'un plan stratégique de la santé universelle

« Nous sommes heureux de voir les travaux de ce site arriver à la fin, selon les professionnels de santé, plusieurs personnes expulsées d’Angola, présentent des signes suspects, ceci serait pour nous un moyen de prévention pour leur isolement », a-t-il indiqué.

Diaris Kindalo, à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires