Remaniement : Minaku, Mwilanya, Mova, Tshibala… sur la short list des candidats Premiers ministres de Kabila

Au-delà de la situation ambiante actuelle sur la scène politique rd congolaise, se dessine un remaniement auquel les coalisés au pouvoir ne peuvent se soustraire, plus d’une année après la nomination du groupe de Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Tshisekedi et Kabila ont une carte à jouer pour cette prochaine joute politique. L’enjeu, croit-on savoir, c’est « injecter » sur terrain des pions majeurs capables de servir au premier comme au second degré son maître, Félix Tshisekedi et Joseph Kabila -c’est selon- en perspective de 2023. Si et seulement si les élections générales auront lieu dans le délai.

Vu de Kingakati, le remaniement à venir est une occasion indiquée pour se refaire la santé. Kabila a perdu l’appareil judiciaire avec les nominations de trois juges à la Cour constitutionnelle. En outre, il est jusque-là bloqué avec le dossier Ronsard Malonda pour la Commission électorale nationale indépendante (CENI). A moins que le « miracle » se produise en cette session de septembre au Parlement où la question est inscrite au menu notamment à l’Assemblée nationale.

Lire aussi  Kasaï-Oriental : Le député Bavon Mbuyi qualifie l'élection du nouveau président de l'Assemblée provinciale d'un "putsch"

Face à ce tableau peu reluisant pour l’ancien tenant du pouvoir en RDC, des fins limiers d’ACTU7.CD indiquent qu’une liste de huit noms aurait été transmise par Joseph Kabila à un groupe de travail restreint désigné par lui-même le Raïs. Des personnalités en dehors du Front commun pour le Congo (FCC) ont été chargées d’élaborer un guide devant comporter, hormis le profil de chacun de ces candidats, leurs qualités et faiblesses face aux responsabilités publiques dans le contexte politique actuel caractérisé par une crise ouverte entre les coalisés au pouvoir. Sur cette liste de huit (8) personnes, l’on cite Bruno Tshibala, Néhémie Mwilanya, Barnabé Kikaya, Henri Mova, Aubin Minaku…


Selon nos sources, cette démarche serait intervenue quelques jours après la rencontre entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi à N’Sele. Pourparlers au cours desquels les chefs de fil de deux forces au pouvoir, hormis le point relatif aux ordonnances qui a achoppé les deux alliés, se sont accordés pour les autres points notamment ceux relatifs au remaniement du Gouvernement et aux mises en place des mandataires des entreprises publiques.

Lire aussi  Route Kananga-Kalamba Mbuji : Toujours rien de concret, 8 mois après le lancement des travaux par Tshisekedi

Discret, « Shina Rambo », serait-il en train de dresser le portrait robot du prochain locataire de la Primature ?, la question reste posée. Une chose est vraie, le départ de Sylvestre Ilunga de la Primature n’est plus qu’un secret de Polichinelle. Depuis un certain temps la question de la mise à l’écart du Premier ministre hante toujours les ténors du FCC dont certains ne se sont pas cachés pour le lui dire en face, confient certaines indiscrétions.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires