Ituri : 5 morts et plusieurs vaches pillées par les miliciens CODECO à Nyamusole

Au total, 5 personnes ont perdu la vie lors d’une incursion des éléments appartenant à l’Armée de Libération du Congo, ALC, branche de la milice CODECO, au village Nyamusole, à une dizaine de km de Bunia, chef-lieu de l’Ituri, sur l’axe Bunia-Kasenyi.

D’après les sources locales, ces miliciens, réfractaires au processus de paix, ont attaqué le village vers 15h du 22 octobre, bloquant ainsi la circulation sur l’axe routier Bunia-Kasenyi. Parmi les personnes tuées, on dénombre deux civils et 3 miliciens, renseignent nos sources.

L’on signale également plusieurs vaches des habitants emportées par ces miliciens vers leur bastion situé à Ezekere, dans la périphérie de Bunia. L’armée s’est lancée à leur poursuite pour tenter de récupérer quelques bêtes. Des coups de feu ont été entendus jusque dans la ville de Bunia notamment dans le quartier Dele, renseignent quelques habitants.


L’Armée de Libération du Congo, ALC, est une faction de la milice Coopérative pour le Développement du Congo. Premier groupe armé à avoir signé un acte d’engagement unilatéral pour la paix à Djugu, ce groupe s’est distingué par des attaques contre les populations civiles notamment le pillage des vaches dans la zone d’Ezekere, son quartier général. En date du 4 septembre dernier, les éléments de ce même groupe avaient envahi la ville de Bunia et s’étaient rassemblés devant la porte de la prison centrale de cette ville pour exiger la libération de leurs compagnons arrêtés. Après de longues négociations, ils avaient été escortés en dehors de la ville au bord des véhicules militaires.

Lire aussi  Criminalité urbaine à Mambasa : le Conseil territorial de la jeunesse appelle les jeunes à "se lever pour la sécurité" de leur cité

Il y a une semaine, Luc Malembe, acteur politique, avait appelé les services de sécurité, à « mettre hors d’état de nuire » le nommé « Petit Loup de la Montagne », leader de cette branche armée réfractaire au processus de paix.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires